Amer 25 novembre

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes a lieu tous les 25 novembre. Cette année, elle semble encore plus nécessaire.

D’abord parce qu’en 2016, les femmes partout dans le monde doivent encore et toujours lutter et défendre leurs droits les plus élémentaires (au-delà des pays dans laquelle la situation est dramatique, nombre de pays sont en régression sur ce point. Ne citons que les Etats-Unis ou la Turquie…) et que les violences qu’elles subissent ne diminuent que peu.

Ensuite parce que dans notre pays aussi, la France, les femmes sont encore et toujours victimes de violences sexuelles et physiques dès leur plus jeune âge, parce qu’elles sont des femmes. L’INED (institut national d’études démographiques) a publié cette semaine les premiers résultats d’une enquête « Violences et rapports de genre », qui résument parfaitement cela :

Au cours des 12 derniers mois, 62 000 femmes ont été victimes d’au moins un viol ou d’une tentative de viol ;

Au cours de sa vie, une femme sur sept (14,5 %) déclare avoir vécu au moins une forme d’agression sexuelle (hors harcèlement et exhibitionnisme. Sur ce point on le rappelle, 100% des femmes déclarent avoir subi ce type d’agression) ;

Ces violences sexuelles se produisent principalement dans l’espace privé (membres de la famille, couple, ex-conjoint)*.

Les violences faites aux femmes sont encore un phénomène massif, qui touche encore plus durement les populations fragiles et exposées (femmes migrantes, femmes sans domicile fixe ou dans une situation précaire). A l’heure où nos droits semblent partout régresser, il est temps de s’engager fermement dans une politique volontariste et de mettre les moyens nécessaires au rétablissement de ces injustices.

Ces violences ne sont pas une fatalité. Il est plus que temps de traiter les femmes comme des êtres humains méritant respect et sécurité dans leur vie personnelle, professionnelle et sociale. 

Ce vendredi 25 novembre, nous appelons à rejoindre les manifestations organisées par les associations féministes. Le Planning familial de Paris sera présent pour la marche organisée à 18h30, de Bastille à République.

STOP AUX VIOLENCES SYSTEMIQUES SUR LES FEMMES !

*Cette enquête recense bien sûr les violences subies par les hommes, contre lesquelles la lutte est également essentielle. Cependant cet édito étant consacré aux violences faites aux femmes, lesdits chiffres ne sont pas mentionnés. Tous les résultats sont disponibles au lien suivant : http://www.education.gouv.fr/cid109715/premiers-resultats-de-l-enquete-virage-des-donnees-pour-agir-contre-les-violences-faites-aux-femmes.html

Contactez-nous

10, rue Vivienne
75002 PARIS

01 42 60 93 20

Nous écrire

Plus d'infos

Actualités